Vous désirez une estimation gratuite ou de plus amples informations ?

0800 26 81 2

Le système - Qu’est-ce que l’argent, en fin de compte ?

Supposons que vous soyez à un anniversaire. Et que vous posiez aux autres convives la question : « Qu’est-ce que l’argent, en fin de compte ? » La plupart ne comprendront pas votre question ou la jugeront idiote... Ils vous répondront simplement : « Des pièces et des billets de banque, bien sûr ! ». Et pourtant, la question n’est pas aussi idiote qu’elle peut le paraître... Il est tout à fait judicieux de se la poser. 

Depuis la nuit des temps, l’homme pratique le troc. Ce qui manque à l’un, l’autre le possède. C’est ainsi que l’un et l’autre s’échangent leurs biens en fonction des besoins. Avec le temps, on s’est mis à échanger des biens qui présentaient la même valeur pour chacun. On sait ainsi que bien avant notre ère, on utilisait des coquillages comme monnaie d’échange. L’on échangeait aussi du bétail, des bijoux ou des objets d’utilisation quotidienne.

Au fil du temps, un moyen d’échange plus universel s’est mis en place. Un moyen de paiement accepté partout dans le monde. Par facilité, mais aussi pour sa fiabilité.

La forme sous laquelle nous connaissons l’argent aujourd’hui (les dollars et les euros) ne présente par essence aucune valeur. Il s’agit de simple papier et de métaux non précieux. Les banques centrales et les autorités se sont juste mises d’accord sur leur valeur. Le système monétaire repose dès lors sur une base particulièrement incertaine. Ce n'était pas le cas par le passé. L’argent qui a été utilisé durant de siècles présentait une valeur intrinsèque. Les pièces étaient en effet fabriquées en or, en argent ou en bronze. La quantité de métal précieux utilisé déterminait la valeur de la pièce. Les billets de banque en papier ne sont devenus courants qu’au 20e siècle. C’est également au 20e siècle que l’on a imaginé l’étalon-or ; le papier-monnaie était garanti par un stock d’or et d’argent auprès des banques centrales et des autorités.

Lorsqu’on examine la ligne du temps, on constate que l’argent a toujours reposé sur une base solide, ce qui rendait son utilisation intéressante et fiable pour tous. Cette base ne reposait pas sur de simples conventions mutuelles mais bien sûr l’argent lui-même. Les pièces étaient souvent fabriquées en argent, en or, ou dans un autre métal précieux. Elles permettaient de protéger le système et présentaient une valeur palpable.

Cette base solide n’existe plus. Le système actuel ne possède plus de contre-valeur. De nos jours, les banquiers peuvent passer des conventions entre eux, les changer, ou faire fonctionner la planche à billets. Bref : la valeur et la quantité de l’argent peut évoluer. Ce qui nous amène à la question suivante :